Méthode

Cette page propose une petite méthode d’animation en 6 points.

 

1. L’animateur

 

Une ou deux personnes de bonne volonté invitent, rassemblent, et animent un petit groupe. À deux, c’est plus facile, on peut s’entraider, préparer ensemble, réfléchir à ce qui s’est passé pendant la rencontre. On peut se répartir les tâches. Par exemple, l’un anime le partage et veille à ce que la parole soit donnée à chacun ; l’autre fait plus attention aux réactions des personnes. L’animateur n’est pas quelqu’un qui sait tout et a réponse à tout, quelqu’un qui posséderait le doctorat total. Il libère la parole des uns et des autres. Il favorise l’expression et la mise en valeur des expériences et du point de vue de chacun.

 

2. Les invités

 

Toute personne intéressée quelle qu’elle soit, quel que soit son âge, jeune ou adulte, croyant ou sympathisant, homme ou femme, voisin, ami, curieux…

 

3. Pour mettre en route un groupe de partage

 

Prévoir qui et comment inviter : bouche-à-oreille, téléphone, écrit, Internet… Penser à la taille du groupe : entre cinq et dix personnes au maximum. Annoncer et respecter la durée de la rencontre : 1h30 à 2h.

 

4. Avant la rencontre

 

Le ou les animateurs préparent en lisant et relisant le texte.

 

En repérant :

 

  • Les lieux : où est-on ? d’où vient-on ? où va-t-on ? Ces lieux ont-ils une histoire ? profane ? biblique ? Ces lieux ont-ils une valeur symbolique ? (SINAÏ, JOURDAIN…).
  • Les temps : le temps des verbes, les indications de temps, les adverbes de temps.
  • Les mots importants : par leur fréquence, leur position (début ou fin…), leur similitude (exemples : voir, regarder, lumière, jour…), leur opposition… Certains mots apparaissent inclassables. C’est souvent un des buts du texte que de les expliquer. Les relever soigneusement (exemples : foi, grâce, ange…).

 

En identifiant les personnages et leurs relations :

 

  • Faire une liste des personnages en mentionnant pour chacun leur qualité (roi, publicain, riche, père, fils…), leur nom, leur fonction (maître, serviteur, gérant…) et comparer ces différents personnages.
  • Déterminer si possible pour chaque personnage : ce dont il manque (la vue, l’eau…), ce qu’il désire, l’action qu’il mène pour obtenir ce dont il manque ou pour réaliser son désir, les aides qu’il reçoit, les obstacles qui s’opposent à la réalisation de son désir (la foule fait taire l’aveugle), ce qu’il obtient en définitive, qui n’est pas toujours ce qu’il cherchait.

 

En comparant le début et la fin du texte : que s’est-il passé ? En se demandant pour eux-mêmes ce que le texte provoque comme réactions et réflexions.

 

5. Pendant la rencontre

 

L’animateur veille à la qualité de l’accueil : table, chaises, fleur, icône, bible ouverte, bougie allumée… et pourquoi pas un petit café ou un gâteau à partager à la fin de la rencontre ? Il veille à ce que chacun puisse prendre la parole dans un climat d’écoute mutuelle, sans obliger qui que ce soit. Il aide le groupe à parcourir les différentes étapes de la rencontre, à rester au plus près du texte, sans s’envoler dans de grandes généralités ou théories stériles. Faites-vous confiance… et bonne route !

 

6. La prière

 

Prévoir une petite nappe, une bougie, une bible.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *