Structure de l’évangile

Une structure n’est pas un plan. Plusieurs structures sont toujours possibles, parfois compossibles (possibles ensemble). Aucune ne s’impose donc de manière définitive. Chacune possède ses forces et ses limites. Certaines bénéficient d’effet de mode, pour ensuite disparaître. Dans tous les cas, une structure est une aide précieuse pour lire le texte d’une certaine manière, ni plus, ni moins.

 

1. L’évangile comme nouveau Pentateuque :

 

Depuis W. BACON (1918), la structure la plus commune organise l’évangile comme un nouveau Pentateuque, i.e. autour de cinq ensembles, constitués de discours et d’actes1. C’est, par exemple, la structure retenue par Ze Bible. L’argumentation s’appuie sur les cinq apparition de la formule « Et il arriva, quand Jésus eût achevé ces paroles »2. Nous aurions donc :

 

  • Évangile de l’enfance (12) = cycle de JOSEPH.
  • Épisode charnière (34) = cycle de JEAN.
  • 5 discours, clos par des formules quasi-équivalentes (7, 28 ; 11, 1 ; 13, 53 ; 19, 1 ; 26, 1), alternant avec des sections narratives (ministère public de JÉSUS, miracles).
    • 57, 27 = discours sur la montagne.
    • 10 = mission des disciples.
    • 13, 1-52 = paraboles du Royaume.
    • 18 = conseil communautaire.
    • 2425 = discours eschatologique.
  • Passion et Résurrection de JÉSUS-Christ (une seule apparition : 28, 16-20).

 

2. Proposition de structure en chiasme (discours septuples) :

 

I. Discours évangélique : 5, 1 – 7,27 (proclamation du Royaume)

 

  • Loi nouvelle : 5,1-16
  • Loi ancienne : 5,17-19
  • Justice nouvelle : 5,20-48
  • Pratiques renouvelées du judaïsme : 6,1-18
  • Détachement des richesses : 6,19-34
  • Relations avec le prochain : 7,1-12
  • Nécessité de la mise en pratique : 7,13-27

 

II. Discours apostolique : 10 (discours missionnaire)

 

  • Choix des Douze : 10,1-4
  • Consignes aux Douze : 10,5-16
  • Persécution des missionnaires : 10,17-25
  • Parler ouvertement : 10,26-33
  • JÉSUS cause de dissensions : 10,34-36
  • Se renoncer pour suivre Jésus : 10,37-39
  • L’accueil des envoyés : 10,40-42

 

III. Discours parabolique : 13,1-52 (centre)

 

  • Parabole du semeur.
  • Parabole de l’ivraie.
  • Parabole du grain de sénevé.
    • Parabole du levain.
  • Parabole du trésor.
  • Parabole de la perle.
  • Parabole du filet.

 

IV. Discours ecclésiastique : 18 (vie communautaire de l’Église)

 

  • Qui est le plus grand ? : 18,1-4
  • Le scandale : 18,5-11
  • La brebis égarée : 18,12-14
  • La correction fraternelle : 18,15-18
  • La prière en commun : 18,19-20
  • Le pardon des offenses : 18,21-22
  • Parabole du débiteur impitoyable : 18,23-25

 

V. Discours eschatologique : 24 – 25 (venue du Royaume)

 

  • Commencement des douleurs : 24,4-14
  • Tribulations de Jérusalem : 24,15-25
  • Avènement du Fils de l’homme : 24,26-44
  • Parabole du majordome : 24,45-51
  • Parabole des dix vierges : 25,1-13
  • Parabole des talents : 25,14-30
  • Le jugement dernier : 25,31-46

 

Le danger de cette structure trop parfaite est de réduire l’évangile à un catéchisme illustré, et donc perdre la trame narrative, i.e. proprement historique, existentielle et communicationnelle. De plus, certaines péricopes sont mixtes ou difficiles à classer. Enfin, le texte n’est pas une fin. Il est l’expression d’un travail constant de relectures, i.e. de débats, et appelle à la poursuite de l’interprétation.

 

3. Structure bipartite :

 

Prologue = le mystère de JÉSUS (12)

 

Episode-charnière (34) = révélation par le Père. Tentation par Satan. Choix des disciples.

 

Première partie : Jésus proclame le Royaume et prépare l’Église (316).

  • Livre 1 = le Royaume (59).
  • Livre 2 = mission des disciples (1012).
  • Livre 3 = 7 paraboles du Royaume (13, 1-16, 12).

 

Episode-charnière (16, 13-17.27) = révélation et tentation par PIERRE.

 

Seconde partie : La Communauté dans le Royaume de Dieu (1728).

  • Livre 4 = controverses avec les autorités juives (1823)
  • Livre 5 = avènement du Royaume (2428).

 

4. Structure topographique :

 

  • Ministère de Jésus en GALILÉE (4, 12-13, 58).
  • Ministères aux frontières et marche vers JÉRUSALEM (14, 1-20, 34).
  • Passion, mort et résurrection de Jésus à JÉRUSALEM (21, 1-28, 15).
  • Apparition sur une montagne de GALILÉE (28, 16-20).

 

5. Structure thématico-biographique

 

Cette proposition est centrée sur la révélation de JÉSUS-Christ comme Emmanuel3.

 

I. L’évangile de l’enfance et la préparation du ministère de JÉSUS (1,1-4, 16)

 

  • La généalogie et l’évangile de l’enfance mettent en exergue l’identité de JÉSUS (12).
  • Le ministère de JÉSUS est préparé par JEAN-Baptiste, d’une part, par le baptême et la tentation d’autre part (34, 16).

 

II. La présentation matthéenne du Christ (4, 17-11).

 

Préface : le Royaume est proclamé en paroles et en actes par JÉSUS ; les disciples sont appelés (4, 17-25).

 

  • JÉSUS est le Messie de la Parole (57)
  • Le Sermon sur la Montagne
  • JÉSUS est le Messie de l’action (89).
  • JÉSUS associe les siens à son œuvre (10).
  • Le discours d’envoi.

 

Conclusion : question christologique : « Es-tu celui qui doit venir .. ? » (11)

 

III. La séparation entre la foi et l’incrédulité. L’enseignement et la pratique de JÉSUS divise les hommes (12, 1-16, 12).

 

  • Controverse avec les Juifs (12)
  • L’enseignement de Jésus révèle le clivage entre les disciples et les Pharisiens (13).
  • Le discours en parabole.
  • JEAN-Baptiste meurt, mais les disciples sont instruits (14).
  • Controverse avec les Juifs (1516, 12).

 

IV. L’édification de la communauté. L’enseignement de Jésus fonde la communauté ecclésiale (16, 13-20).

 

  • L’Eglise est fondée et les itinéraires de la foi sont tracés (16, 13-17).
  • L’éthique communautaire est mise en place (18).
  • Le discours communautaire.
  • Les instructions gouvernant la vie chrétienne sont données (1920).

 

V. Les derniers jours à JÉRUSALEM (2125).

 

  • La crise d’ISRAËL est dévoilée dans sa gravité à travers controverses et paraboles (2122).
  • Le Christ s’adresse une dernière fois à ses coreligionnaires (23).
  • Le discours contre les scribes et les pharisiens.
  • Le Christ s’adresse une dernière fois aux disciples pour les instruire sur le temps de l’Eglise (2425).
  • Le discours eschatologique.

 

VI. La Passion et la Résurrection du Christ (2628).

 

  • La souffrance et la mort du juste (2627)
  • La résurrection du Christ et la mission des disciples (28).

 

6. La vôtre…

 

Participez à notre grand concours : « Une structure pour MATTHIEU ». Pour cela, envoyez-nous votre proposition directement sur ce blog.

 

  1. Ce schéma est classique dans l’AT : Dieu dit ce qu’il va faire, Dieu fait ce qu’il a dit. []
  2. Cf. 7, 28; 11, 1 (aux Douze); 13, 53 = « ces paraboles »; 19, 1; 26, 1 = « tous ces discours ». []
  3. Cf. J. ZUMSTEINCE n° 58, p. 8. []

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *